Alliance Orange


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 témoignage du webmaster de Bayrou.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la tarentine
Orange sanguine
Orange sanguine
avatar

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: témoignage du webmaster de Bayrou.fr   Lun 30 Avr - 13:53

J'ai récupéré hier sur un blog ce témoignage qui émane visiblement du webmaster de Bayrou. Il s'exprime a titre personnel bien sur :

"Il y a des aventures qui marquent. Marco Polo autour du monde. Moi rue de l'Université. Un voyage intérieur. Au sein de la ruche bayrouïste. Il restera tant d'images, de mots, de bonjours et surtout des regards. Surtout des regards. Nous n'étions pas beaucoup. Nous n'avions rien. Et nous avons fait beaucoup. Cette tribune m'est l'occasion de remercier Marielle de Sarnez qui m'accorda sa confiance sur un simple sentiment. Un rapport direct et franc. Béatrice, Raphaël, François-Régis, Florence, Abder, Thierry, Mickaël, Florent, Maud, Stéphane et tous les autres que je n'oublie pas. Et bien entendu François Bayrou sans qui rien n'eut été possible. Tous, des chauffeurs aux hôtesses d'accueil, Anne, Hélène, Dorette, aux hiérarques du parti nous ont obligé, dans la cellule internet à nous dépasser. Nous fumes la vitrine légale d'un mouvement autonomiste qui prit les armes de la démocratie pour faire valser le Vieux monde.

François Bayrou a réussi son pari. Faire trembler, bouger ces plaques tectoniques. Obliger les uns de travailler avec les autres. Un pari fou. C'était du tout ou rien. C'est le tout qui a prévalu. Sept millions de Français ont voté pour François Bayrou. Qui choisiront dimanche prochain quelle présidence ils souhaitent donner à la France. Ne nous cachons pas derrière quelque phrase vertueuse, nous sommes affreusement déçus. Et ce n'est certainement pas l'institut de sondages CSA qui adoucira l'amertume qui nous habite. Avoir sciemment donné Le Pen un demi point au-dessus de François Bayrou à moins de 48 heures du scrutin était une vaste fumisterie dont ils souffriront économiquement longtemps, je l'espère pour eux.

De cette déception, il faut faire naître un élan. Il a été initié par François Bayrou mercredi dernier avec l'annonce d'une nouvelle formation politique dont le nom reste à définir. Je souhaite pour ma part qu'elle prenne les atours du Democratic Party américain. Nous verrons ce qu'il en est dans les prochains jours. Mais avant cet élan, ce choix, pour nous qui sommes si déçus, amers et en colère. Ce choix cornélien qui nous obligerait presque de nous dire qu'après tout, qu'ils se démerdent entre eux, ce n'est plus notre affaire que ces affaires-là. Or ce sont bien nos affaires. Plus que jamais.

Nous avons incité, par le discours de François Bayrou, les électeurs à se passionner pour cette élection. Nous les avons poussés à se présenter dans les bureaux de vote. Les lâcher ainsi en rase campagne ne serait pas une bonne chose.
Je ne me fais ici le porte-parole de personne. Mais il me semble, au vu de cet incroyable discussion de fond entre Madame Royal et Monsieur Bayrou, l'un venant à servir de l'eau à l'autre, geste magnifique et révélateur dans ce pays où l'on ne se parle plus, où le quant-à-soi devient une religion, qu'il est plus de différences entre Messieurs Sarkozy et Bayrou qu'entre Madame Royal et Monsieur Bayrou. J'ai titré hier sur le site internet : "François Bayrou prend acte des désaccords entre lui et Madame Royal." Ce ne sont que des désaccords. Pas des divergences de fond irréversibles. Cela implique que le 6 mai, nous aurons à voter pour elle.

Je suis issu de la droite conservatrice. D'éducation judéo-chrétienne stricte, j'ai conservé de l'Histoire le sentiment que nous devons aujourd'hui travailler comme un orchestre, non comme un groupe de rock échevelé. Je sais que les déchirement qui naîtront de ce papier, mais aujourd'hui, le souci de mon pays m'est supérieur aux sarcasmes familiaux. Nicolas Sarkozy a certainement de bonnes idées en matière économique. Mais ce dont nous avons besoin avant tout, c'est d'être secoués avec empathie. Nous n'avons pas besoin d'un homme qui renvoie les Allemands à leur passé. Nous n'avons pas besoin d'un homme qui musèle la presse. Nous n'avons pas besoin d'un homme qui monte les uns contre les autres.

Nous avons besoin d'une femme qui dirige notre pays. Nous avons besoin d'une femme qui redonne confiance à tous, pas seulement aux bien-nés. Nous avons besoin d'une femme de poigne. Nous avons besoin d'une femme qui sait surmonter les blocages idéologiques de son vieux mouvement. Nous avons besoin de cette femme libre, aussi libre que nous le fumes dans l'UDF-Parti libre. Amis et compatriotes qui aviez voulu confier les rênes du pays à François Bayrou, il est temps de poursuivre dans le sillon tracé. Votez le 6 mai pour Madame Royal et adhérez en masse au nouveau mouvement de François Bayrou."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rpvaldez
Eplucheur attentif
Eplucheur attentif
avatar

Nombre de messages : 888
Age : 48
Localisation : Val de Marne - 94
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: témoignage du webmaster de Bayrou.fr   Lun 30 Avr - 19:29

Bel exemple d'évolution et de "sacrifice" politique qui fait passer les idées avant tout, je suis arrivé à la même conclusion pour le 6 mai et pour la suite.

_________________
Modérateur Orange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
témoignage du webmaster de Bayrou.fr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hadopi et Bayrou
» Shadow cabinet de François Bayrou
» tee shirt du modem et programme de bayrou presidentielle
» Le nouveau livre de François Bayrou
» Bayrou à Pau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance Orange :: Forums Privés :: Résistance !-
Sauter vers: