Alliance Orange


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 risques sismiques et EDF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
juju41
Orange sanguine
Orange sanguine
avatar

Nombre de messages : 2450
Age : 63
Localisation : loir et cher Blois
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: risques sismiques et EDF   Mer 18 Juil - 10:33

Le séisme qui a frappé hier le Japon a provoqué un début d'incendie dans une centrale nucléaire • Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau «Sortir du nucléaire», prétend que la France ne serait pas à l'abri d'un tel risque.
Par Liberation.fr
LIBERATION.FR : mardi 17 juillet 2007
La carte des zones sismiques en France
Selon EDF, «les centrales du groupe sont conçues pour résister à des séismes deux fois plus importants que le séisme le plus grave enregistré en 1000 ans dans les régions concernées». Mais le réseau «Sortir du nucléaire» accuse l'entreprise de «falsifier» les données sismiques.

Les centrales EDF ne sont d'après vous pas adaptées au risque sismique français. Pourquoi?
Les centrales ne sont pas aux normes tout simplement parce qu'EDF refuse de payer pour les travaux de mise à niveau, quitte à falsifier les données sismiques pour se couvrir. Le budget nécessaire serait, d'après les documents que nous avons obtenu chez EDF, de 1,9 milliards d'euros. Pour la seule centrale de Fessenheim, par exemple, il faudrait investir 200 millions d'euros par réacteur. Or, dans ces documents internes que nous nous sommes procurés (mais qui n'ont toujours pas été diffusés dans leur intégralité par le «Réseau sortir du nucléaire», ndlr), EDF explique clairement qu'il est hors de question de payer ces sommes. Il y est écrit noir sur blanc les intentions d'EDF de faire du lobbying «au plus haut niveau de l'Autorité de sûreté», ce qui passe par la recherche d'experts complaisants. Ce sont des manipulations grossière

Les documents sur lesquels vous fondez vos accusations à l'encontre d'EDF datent de 2003. Qu'en est-il aujourd'hui?
Nos accusations sont toujours d'actualité, puisque les travaux correspondants n'ont pas été faits. La situation est même pire puisque depuis les centrales ont encore vieilli.

Que répond EDF à vos accusations?
Officiellement, ils se contentent de dire: «Nos centrales sont conçues pour résister». Ils communiquent le moins possible en attendant que l'actualité passe à autre chose, c'est la politique du silence. Mais, alors que les accusations que nous portons contre eux sont graves, ils ne nous ont jamais attaqués pour diffamation. Ce qui veut bien dire quelque chose.

Quels seraient les risques ?
Le problème, c'est qu'il n'y a à l'heure actuelle pas de prise en compte des risques cumulés que peut provoquer un séisme. Or, on peut imaginer qu'il y ait en même temps un incendie, une rupture des canalisations des systèmes de refroidissement, des morts parmi les employés, etc. Mais la politique actuelle c'est de dire: tant que tout va bien, tout va bien. Un peu comme dans une voiture: on ne se pose pas vraiment la question de savoir si les airbags marchent jusqu'au jour où on a un accident.

Quelles sont, selon vous, les centrales qui présentent le plus de menaces ?
Fessenheim et Bugey présentent des risques car ce sont les plus anciennes, et les travaux y sont quasiment irréalisables, puisqu'il faudrait renforcer la plate-forme en elle-même. Chinon et Civaux sont aussi dangereuses dans la mesure où elles se situent dans la nouvelle zone sismique réévaluée par le ministère de l'écologie fin 2005.

Quelles mesures faudrait-il alors prendre pour ces centrales?
Si on veut éviter un nouveau Tchernobyl, la seule mesure raisonnable serait de les fermer. Sinon on peut toujours espérer que le séisme se produira dans 2000 ans et pas dans une semaine, et avec un épicentre éloigné, comme cela a été le cas hier au Japon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duvent
Orange pulpeuse
Orange pulpeuse
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 67
Localisation : Bretagne-Quimper
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: risques sismiques et EDF   Mer 18 Juil - 10:51

juju41 a écrit:
.

j'ai fait quelques études de géologie ,il faut qd même relativiser
il est vrai que le risque existe notamment dans le tricastin

Risque sismique : Tricastin est un site historique... d’EPICENTRES de séismes !


Date Lat N Lon E Localisation Imax MSK Commentaires
________________________________________________________________________________

23/01/1773 44,4° 4,8° Tricastin VII-VIII Gros dégâts à Clansayes.

14/07/1873 44,5° 4,7° Tricastin VII Gros dégâts dans la région de
19/07/1873 44,5° 4,7° Tricastin VII-VIII Châteauneuf-du-Rhône.
08/08/1873 44,5° 4,7° Tricastin VII-VIII

13/05/1901 44,6° 5,0° Drôme VII Dégâts à Pont-de-Barret et
Manas.

12/05/1934 44,4° 4,8° Tricastin VII Légers dégâts à Roussas.

30/09/1946 43,9° 4,6° Cévennes VII Chutes de cheminées à Meynes.

http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr/cases/ListeHistoriques.html


de même que Fessenheim en Alsace ( dans le sungau


Contexte sismotectonique

Les mouvements tectoniques qui affectent aujourd’hui l’Alsace, et plus globalement le fossé Rhénan supérieur, résultent des contraintes générées en avant de la collision alpine. La micro-plaque Adriatique, qui correspond approximativement à l’actuelle Italie, enfonce le continent Européen vers le NNW. Ce mouvement induit dans le fossé Rhénan une compression NNW-SSE.

Cliquer ici pour voir la carte des principales failles et les épicentres des séismes historiques.
Sismicité
La zone la plus active sur le plan sismique en Alsace est le Sundgau dans le sud du Haut-Rhin, tant par le nombre que par l’intensité des séismes qui l’ont touché. La région Bâloise, à cheval sur la frontière Franco-Suisse, a connu plusieurs séismes historiques d’intensité VI ou plus : le 21 septembre 1650 (VI-VII), le 5 novembre 1836 (VI), le 22 mai 1901 (VI), le 26 mai 1910 (VI), et surtout celui de Bâle (Suisse) du 18 octobre 1356 (intensité épicentrale VIII-IX) qui est un des plus forts événements rapportés en Europe de l’ouest.




Bien que moins soutenue, l’activité sismique du fossé Rhénan est significative et apparaît plus forte que celle des régions voisines. Ceci est confirmé par sa sismicité historique qui dénombre plus d’une dizaine de séismes d’intensité VI (10 octobre 1669, 4 septembre 1763, 17 juillet 1812, 24 janvier 1880, 9 octobre 1886, 28 septembre 1887 et 4 septembre 1959) à VI-VII (27 décembre 1523, 21 novembre 1823, 14 fevrier 1899, 22 mars 1903, 29 septembre 1952 et 15 juillet 1980) et 4 séismes d’intensité VII (3 août 1728, 28 juin 1926, 8 février 1933 et 8 octobre 1952).

Le massif Vosgien ne montre qu’une activité sismique diffuse et peu intense. Toutefois, il a subit plusieurs séismes historiques, notamment le 14 août 1886 (intensité V-VI) et le 18 janvier 1757 (intensité VI). Enfin, il convient de noter que l’ouest du massif Vosgien est le siège d’une sismicité non négligeable, avec notamment le séisme de Remiremont, du 12 mai 1682 (intensité VIII).




le non sens est tout d'abord d'avoir construit des centrales nucléaires sur des zones hautement sismiques ( Fessenheim , Tricastin) ,

Maintenant elles sont là et il faut gérer ,cad que le niveau de sécurité antisismique devrait être évalué par des autorités indépendantes et compétentes ,pourquoi ne pas faire appel aux japonais

j'ai de gros doutes surl es expertises EDF ,on ne peut être juge et partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bipbip
Orange sanguine
Orange sanguine
avatar

Nombre de messages : 725
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: risques sismiques et EDF   Ven 20 Juil - 19:59

L'association sortir du nucléaire ne vaut guère mieux côté objectivité que l'EDF ou le CEA. Ceci étant du à l'extrême complexité technique de ces problèmes, du coup, les français ne regardent que deux choses : quand je branche ma télé, est-ce que ça marche, et combien ça me coûte... Le reste est bataille entre expert qui ont, parfois, les mêmes chiffres mais qui ne leur font pas dire la même chose. Alors, oui, on pourrait faire des centrales qui résistent à des magnitudes 9, mais je ne suis pas sûr que nous serions prêts à payer plus cher notre électricité pour se protéger d'un phénomène qui arrive tous les 745 000 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Luc
Orange sanguine
Orange sanguine
avatar

Nombre de messages : 1374
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: risques sismiques et EDF   Ven 20 Juil - 20:02

D'ailleurs, la centrale de Gravelines aurait bien plus besoin d'être étanchéifiée que renforcée anti-sismique, vu que le risque d'élévation du niveau de la mer y est plus important que celui d'un séisme majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: risques sismiques et EDF   

Revenir en haut Aller en bas
 
risques sismiques et EDF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dormir avec des animaux domestiques, risques pour la santé
» Neige : Conseils pour éviter les risques inutiles
» Géomètre un métier à risques !
» Quels sont les risques d'un RCIU ?
» Crues - Risques d'inondations - PPRI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance Orange :: Général :: Les News-
Sauter vers: